19.3 C
Paris
jeudi, juin 8, 2023
- Featured -spot_img
jeudi, juin 8, 2023
- Featured -spot_img

La fiscalité en Espagne : Un guide utile sur le système fiscal espagnol et sur ce qu’il faut savoir avant de créer une entreprise en Espagne.

- Featured -

La fiscalité en Espagne : Un guide utile sur le système fiscal espagnol et sur ce qu’il faut savoir avant de créer une entreprise en Espagne.

La fiscalité en Espagne peut être un sujet déroutant, avec plusieurs impôts différents prélevés sur différents types de revenus et d’actifs. Dans cet article, nous présentons une vue d’ensemble des principaux types d’imposition en Espagne, notamment l’impôt sur le revenu, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’impôt foncier et l’impôt sur les successions en Espagne. Nous vous donnerons également quelques conseils pour réduire votre facture fiscale en Espagne.

Le nouveau système espagnol, qui entrera en vigueur en 2019, prévoit une réduction du nombre d’impôts et une simplification des taux d’imposition. Ce changement vise à encourager les investissements et à rendre l’Espagne plus compétitive sur le plan international.

Les nouveaux taux d’imposition sont les suivants:

  • Impôt sur les sociétés : 15%
  • Impôt sur le revenu : de 19 % à 24 %.
  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : 21%

Types d’imposition en Espagne

Il existe trois principaux types d’imposition en Espagne : l’impôt sur le revenu, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et l’impôt foncier.

L’impôt sur le revenu en Espagne est payé par les particuliers et est calculé sur la base de leurs revenus. Le taux de l’impôt sur le revenu en Espagne varie en fonction de la somme gagnée, mais il est généralement inférieur à celui des autres pays européens.

Le taux de TVA en Espagne est actuellement de 21 %, ce qui est relativement élevé par rapport aux autres pays européens.

L’impôt foncier en Espagne est payé par les propriétaires de biens immobiliers en Espagne et est basé sur la valeur du bien. Le taux de l’impôt foncier en Espagne varie selon les régions, mais il est généralement inférieur à celui des autres pays européens.

Déductions fiscales en Espagne

Il existe plusieurs déductions fiscales en Espagne. Les principales sont les déductions sur les intérêts hypothécaires, les déductions sur les loyers et les déductions sur les frais médicaux. Les principales caractéristiques qui vous permettent de bénéficier de cette déduction en fonction de votre situation sont énumérées ci-dessous :

  • Intérêts hypothécaires : Les propriétaires peuvent déduire de leur revenu imposable les intérêts qu’ils paient sur leurs prêts hypothécaires.
  • Les loyers : Les locataires peuvent déduire le loyer qu’ils paient de leur revenu imposable.
  • Frais médicaux : Les frais médicaux qui dépassent 7 % de votre revenu imposable peuvent être déduits.
  • Les dons de charité : Les dons à des œuvres de bienfaisance peuvent être déduits de votre revenu imposable.

Impôts sur les successions et les donations en Espagne

L’impôt sur les successions et les donations en Espagne est un système complexe qui peut être difficile à comprendre. Dans cet article, nous allons essayer d’expliquer les bases de son fonctionnement. Tout d’abord, il est important de noter qu’il existe deux types d’impôts sur les successions et les donations en Espagne : l’impôt national et l’impôt régional. L’impôt national s’applique à tous les dons et héritages, quel que soit l’endroit où ils ont lieu en Espagne. L’impôt régional, quant à lui, ne s’applique qu’aux dons et héritages effectués dans certaines régions d’Espagne.

En Espagne, l’impôt sur les successions et les donations est prélevé sur le bénéficiaire de la donation ou de l’héritage. Les taux d’imposition dépendent du lien de parenté entre le bénéficiaire et le donateur. Si le bénéficiaire est un parent du donateur, le taux d’imposition est moins élevé que si le bénéficiaire n’est pas un parent.

Les dons et héritages suivants sont exonérés de l’impôt sur les successions et les donations en Espagne :

  • Donations et successions entre époux ou partenaires enregistrés
  • Dons et héritages entre parents et enfants
  • Donations et héritages entre frères et sœurs
  • Donations et héritages entre grands-parents et petits-enfants

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en Espagne

En Espagne, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est connue sous le nom d’Impuesto sobre el Valor Añadido (IVA). Il s’agit d’une taxe prélevée sur les biens et les services achetés et vendus. Le taux de TVA en Espagne est de 21 %. Les entreprises qui vendent des biens ou des services imposables en Espagne doivent facturer 21 % de TVA sur le prix de vente de ces biens ou services. Ils doivent également soumettre une déclaration de TVA aux autorités fiscales espagnoles chaque trimestre, en indiquant le montant total de la TVA qu’ils ont collectée.

L’impôt sur les sociétés en Espagne

L’impôt sur les sociétés en Espagne est prélevé sur le revenu imposable des sociétés résidant en Espagne. Le taux normal de l’impôt sur les sociétés est de 30 %, bien que plusieurs taux réduits et exonérations soient disponibles. L’Espagne impose une retenue à la source sur les dividendes, les intérêts et les redevances versés aux sociétés non résidentes. Les taux de retenue à la source varient de 5 % à 35 %, en fonction du type de paiement et du pays de résidence de l’entreprise bénéficiaire.

L’impôt sur le revenu des personnes physiques en Espagne

L’impôt espagnol sur le revenu des personnes physiques est prélevé sur les revenus des particuliers. La taxe est imposée par le gouvernement espagnol et perçue par les autorités fiscales espagnoles. Les résidents espagnols sont soumis à l’impôt espagnol sur le revenu des personnes physiques sur leurs revenus mondiaux, tandis que les non-résidents ne sont soumis à l’impôt espagnol sur le revenu des personnes physiques que sur leurs revenus de source espagnole.

Les taux de l’impôt espagnol sur le revenu des personnes physiques varient en fonction du montant des revenus. Le taux marginal d’imposition le plus élevé est de 43 % et s’applique aux revenus supérieurs à 120 000 euros. Un taux d’imposition réduit de 24 % s’applique aux revenus compris entre 17 707 et 24 000 euros. Les revenus inférieurs à 17 707 euros sont exonérés d’impôts.

Le gouvernement espagnol prélève également une taxe de sécurité sociale, qui est due à la fois par les employés et les employeurs. Le taux des prélèvements sociaux est actuellement fixé à 20,55 %.

Comment payer ses impôts en Espagne

Il existe plusieurs façons de payer ses impôts en Espagne. La méthode la plus courante consiste à les payer directement à l’administration fiscale espagnole, mais il existe également d’autres méthodes.

La première façon de payer vos impôts est de vous rendre sur le site de l’Agencia Estatal de Administración Tributaria (AEAT), l’administration fiscale espagnole. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour payer vos impôts. Vous pouvez également payer vos impôts en ligne sur ce site. Une autre façon de payer ses impôts est de se rendre dans une banque et d’y effectuer le paiement. Vous pouvez également payer vos impôts dans un bureau de poste.

Si vous ne souhaitez pas payer vos impôts en personne, vous pouvez également les payer par courrier. Veillez simplement à inclure toutes les informations nécessaires, y compris votre nom, votre adresse et votre numéro d’identification fiscale.

Que faire si vous ne payez pas vos impôts en Espagne ?

Si vous êtes citoyen espagnol et que vous vivez en Espagne, vous devez payer des impôts sur vos revenus et votre patrimoine. Si vous ne payez pas vos impôts espagnols, vous risquez de devoir payer des pénalités et des intérêts. Il existe plusieurs façons de payer ses impôts en Espagne. Vous pouvez les payer en ligne, par courrier ou en personne dans un bureau des impôts. Vous pouvez également faire appel à un préparateur de déclarations de revenus pour vous aider à remplir votre déclaration.

Si vous n’avez pas les moyens de payer vos impôts, vous pouvez peut-être demander un plan de paiement ou un accord de paiement échelonné. Vous pouvez également demander une réduction ou une exonération de vos impôts.

Fiscalité et expatriés en Espagne

L’Espagne impose une série de taxes à ses résidents expatriés. Ces impôts sont généralement prélevés sur le revenu, le patrimoine et les plus-values. En Espagne, l’impôt sur le revenu est prélevé à un taux forfaitaire de 24 %. Elle est due sur vos revenus mondiaux, quel que soit votre lieu de résidence. Cependant, il existe plusieurs déductions et abattements qui peuvent être demandés pour réduire votre revenu imposable.

Outre l’impôt sur le revenu en Espagne, vous serez également redevable des cotisations de sécurité sociale espagnoles (“cotizaciones sociales”). Le montant des cotisations de sécurité sociale dues dépend de vos revenus et du type de travail que vous effectuez.

Les taux actuels des cotisations de sécurité sociale sont les suivants :

  • Salariés : 19,5 % du salaire brut
  • Indépendants : 27,9 % du revenu imposable

Pour conclure

L’Espagne dispose d’un système fiscal assez complexe, qui peut être déconcertant pour les étrangers. Dans cet article, nous avons présenté les principaux types d’impôts prélevés en Espagne et donné quelques conseils sur la manière de minimiser votre obligation fiscale. Si vous vivez ou exercez une activité en Espagne, il est essentiel de comprendre le système fiscal, de faire appel à un conseiller fiscal et de prendre les mesures appropriées pour minimiser votre facture fiscale.

Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à consulter le reste du site web pour obtenir plus d’informations sur les certifications comptables mondiales et d’autres sujets financiers dans les domaines de la comptabilité internationale, de l’audit, de la fiscalité, de la planification financière, des logiciels en nuage et des technologies financières (Fintech).

Lire cet article en : AnglaisNéerlandaisFrançaisAllemandEspagnol

Comptabilité et finances dans le monde
- Featured -spot_img
jeudi, juin 8, 2023
Featured
EUR - Les pays membres de la zone euro
EUR
1,0000
AUD
0,6216
HRK
0,1344
CAD
0,6985
Related Articles
- Featured -spot_img
- Advertisement -
error: Content is protected !!