back to top
7.4 C
Paris
lundi, avril 15, 2024
- Présentés -spot_img
- Présentés -spot_img

Audit et rapport des organismes de bienfaisance australiens : En savoir plus sur le défi des rapports d’audit des organismes de bienfaisance et des organismes à but non lucratif, et sur la façon de se conformer en Australie

Audit et rapport des organismes de bienfaisance australiens : En savoir plus sur le défi des rapports d’audit des organismes de bienfaisance et des organismes à but non lucratif, et sur la façon de se conformer en Australie

Pour l’audit et le rapport des organisations caritatives australiennes, l’ACNC exige de soumettre des rapports financiers qui ont été audités ou examinés par un auditeur.

Audit et rapport des organismes de bienfaisance australiens

Les organismes de bienfaisance de taille moyenne dont les revenus annuels sont inférieurs à 250 000 $ et supérieurs à 1 000 000 $ doivent soumettre des états financiers qui ont été examinés ou vérifiés. Les grands organismes de bienfaisance, cependant, doivent soumettre des dossiers financiers vérifiés. La loi ACNC précise qui peut vérifier les rapports et ce qui doit leur être soumis.

Rapport annuel à l’ACNC

La Commission australienne des organismes de bienfaisance et des organismes sans but lucratif (ACNC) a plusieurs exigences en matière de déclaration pour les organismes de bienfaisance.

Ils couvrent les rapports opérationnels et la tenue de registres afin de garantir que les associations caritatives respectent les normes de gouvernance de l’ACNC. Les organismes de bienfaisance doivent également présenter un rapport annuel à l’ACNC afin de conserver leur enregistrement. L’ampleur des obligations de déclaration annuelle des organismes de bienfaisance dépend de leur taille – petite, moyenne ou grande.

Les organismes de bienfaisance doivent soumettre une déclaration annuelle de renseignements et un rapport financier annuel (s’ils sont de taille moyenne ou grande) pour remplir leurs obligations de déclaration annuelle.

EN SAVOIR PLUS SUR L’AUDIT ET LE RAPPORT DES ORGANISMES DE BIENFAISANCE EN AUSTRALIE

L’ACNC vous demandera de déclarer des informations financières et de remplir d’autres obligations.

La taille de votre organisme de bienfaisance est déterminée par son revenu annuel total pour la période de déclaration.

  • Le revenu annuel des petits organismes de bienfaisance est inférieur à 250 000 $ ;
  • Les organismes de bienfaisance moyens génèrent un revenu annuel d’au moins 250 000 $ mais inférieur à 1 million de dollars ;
  • Les grands organismes de bienfaisance génèrent un revenu annuel moyen d’un million de dollars.

Les recettes sont une composante du revenu. Il peut être réalisé à partir de la vente ou de l’utilisation de capitaux, d’actifs ou de biens. Si certaines conditions sont remplies, des revenus peuvent également être générés par le don d’actifs à des organismes de bienfaisance.

Les recettes sont souvent présentées comme le poste le plus élevé du compte de résultat (profits et pertes). Voici quelques exemples d’organisations caritatives pertinentes :

  • Subventions du gouvernement, de fondations ou de sources privées ;
  • Dons, dîmes et legs à l’Église ;
  • Prestation de services : Honoraires ;
  • Marchandises à vendre ;
  • Les activités de collecte de fonds et les parrainages génèrent des entrées de fonds ;
  • Dividendes et intérêts perçus sur les investissements ;
  • Droits de licence et redevances ;
  • Les dons en nature (par exemple, des biens ou du temps de bénévolat).

Dates d’échéance du relevé d’information annuel

L’organisme de bienfaisance doit soumettre une déclaration d’information annuelle dans les six mois suivant la fin de la période de déclaration. Voici les deux dates limites de déclaration les plus couramment utilisées :

  • 31 décembre pour les organismes de bienfaisance dont l’exercice financier est régulier (1er juillet à juin)
  • 30 juin pour les organismes de bienfaisance qui utilisent une période de déclaration d’année civile (du 1er janvier au 31 décembre).

La norme d’ACNC requise pour la période de vérification et de déclaration de l’organisme de bienfaisance est du 1er juillet au 30 juin. Vous pouvez demander que votre relevé d’information annuel soit préparé pour un organisme de bienfaisance dont la période de déclaration est différente.

Un seul élément d’information est requis pour chaque période de déclaration. Cela permettra à l’ACNC de savoir quand vous devez faire un signalement et nous permettra d’envoyer des rappels au moment opportun.

Omission de soumettre un rapport d’information annuel

L’ACNC prendra des mesures si votre organisme de bienfaisance ne soumet pas sa déclaration annuelle de renseignements.

  • S’ils découvrent que votre organisme de bienfaisance ne déclare pas ses obligations, ou si vous n’êtes pas en mesure de les respecter, nous émettrons des avis de pénalité ;
  • Publiez un avis indiquant que le relevé d’information annuel de votre organisme de bienfaisance est en retard sur le registre de l’ACNC. Si votre organisme de bienfaisance omet de présenter une demande dans les six mois, cela sera indiqué sur l’inscription de votre organisme de bienfaisance au registre.

L’ACNC peut pénaliser les organismes de bienfaisance qui ne soumettent pas leur relevé d’information annuel à temps. Le relevé d’information annuel de votre organisme de bienfaisance sera soumis au registre de l’ACNC, qui mettra à jour les détails et supprimera le relevé en retard.

L’ACNC peut révoquer votre enregistrement si votre organisme de bienfaisance omet de soumettre un relevé d’information annuel chaque année pendant au moins deux ans. L’Australian Taxation Office supprimera alors l’éligibilité de votre organisme de bienfaisance aux allégements fiscaux.

Informations supplémentaires sur les rapports pour les organismes de bienfaisance, l’audit et les rapports, et les organisations à but non lucratif en Australie

Charité religieuse de base

En ce qui concerne le champ d’application de la vérification et de la déclaration des organismes de bienfaisance, un organisme de bienfaisance qui satisfait aux exigences de classification en tant qu’organisme de bienfaisance religieux de base peut être exempté de certaines obligations de déclaration. Cela comprend l’obligation de soumettre des rapports financiers à l’ACNC. Les normes de conduite externe de l’ACNC s’appliqueront aux organismes de bienfaisance religieux de base qui sont basés à l’étranger.

Hébergement en vrac et rapports de groupe

Le dépôt en vrac permet aux organismes de bienfaisance admissibles de soumettre plusieurs déclarations annuelles de renseignements au nom de plusieurs organismes de bienfaisance enregistrés.

En vertu de la règle de vérification et de déclaration des organismes de bienfaisance, un organisme de bienfaisance peut être admissible en tant que groupe dans le cadre de la déclaration de groupe. Cela est possible de deux manières : dans le cadre d’un accord de reporting conjoint ou dans le cadre d’un accord de reporting collectif. Dans certaines situations, les organismes de bienfaisance peuvent soumettre leurs déclarations annuelles d’information en bloc ou dans le cadre d’un groupe.

Rapports transitoires

Afin d’aider les organismes de bienfaisance à réduire leur fardeau de déclaration, l’ACNC a conclu des ententes avec plusieurs organismes gouvernementaux. Ces ententes visent à faciliter la vérification et la production de rapports des organismes de bienfaisance à faire rapport à d’autres organismes et à donner aux organismes de bienfaisance plus de temps pour se conformer à toute nouvelle exigence.

Examen des rapports financiers et de l’audit

Selon la taille de l’organisme de bienfaisance, l’obligation de soumettre un rapport financier annuel vérifié ou révisé est différente.

  • Audit et rapport des petits organismes de bienfaisance : Il n’est pas nécessaire de soumettre un état financier dans la déclaration annuelle de renseignements pour les petits organismes de bienfaisance. Par conséquent, l’ACNC n’exige pas que les rapports financiers d’un petit organisme de bienfaisance fassent l’objet d’un examen ou d’une vérification. Nous encourageons les petits organismes de bienfaisance à soumettre des rapports financiers dans le cadre de la déclaration d’information annuelle. Si les documents constitutifs d’un petit organisme de bienfaisance l’obligent à présenter des rapports financiers, il doit le faire.
  • Vérification et production de rapports pour les organismes de bienfaisance de taille moyenne : Les rapports financiers des organismes de bienfaisance de taille moyenne peuvent faire l’objet d’un examen ou d’une vérification. Dans le cadre de la déclaration d’information annuelle, le rapport de l’auditeur ou de l’examinateur doit également être soumis.
  • Vérification et production de rapports sur les grands organismes de bienfaisance : Les grands organismes de bienfaisance devraient faire vérifier leurs rapports financiers. Dans le cadre de la déclaration d’information annuelle, le rapport de l’auditeur doit être soumis.

Audit et examen des rapports des organisations à but non lucratif et des organismes de bienfaisance en Australie

Nommer un vérificateur ou un examinateur

  • Vous pouvez commencer tôt afin que l’auditeur ou l’examinateur ait le temps de terminer son travail ;
  • Demandez des recommandations et des conseils à d’autres organismes de bienfaisance ;
  • Assurez-vous que l’individu n’est pas lié à l’organisation ;
  • Assurez-vous qu’ils sont qualifiés ;
  • Vous devez vous assurer que vous en avez pour votre argent.

Se préparer à un examen ou à une vérification

Les étapes suivantes peuvent aider votre organisme de bienfaisance à rendre le processus de vérification ou d’examen plus efficace :

  • Tout problème comptable découvert avant l’audit/la révision est enregistré ;
  • Ces problèmes peuvent être résolus. Si ce n’est pas le cas, rédigez un plan sur la manière dont votre organisme de bienfaisance va y remédier ;
  • Avant qu’ils ne commencent, demandez à l’examinateur/auditeur un calendrier. Il indiquera ce dont l’organisme de bienfaisance a besoin et quand l’examen/le contrôle sera effectué ;
  • Pour clarifier toute question, contactez-les avant l’audit/la révision ;
  • Mettez à leur disposition un espace de travail et prévoyez des moments de rencontre ;
  • Tout le personnel doit être informé de l’audit/révision et de ce qu’il peut en attendre.

En savoir plus sur l’audit et l’examen des rapports des organismes de bienfaisance en Australie

Tirez le meilleur parti de votre examen ou de votre audit

Votre organisme de bienfaisance a la possibilité d’améliorer ses systèmes comptables et ses processus administratifs en les faisant examiner ou vérifier. Ne vous inquiétez pas si un vérificateur ou un examinateur trouve des failles dans les systèmes et les processus comptables de votre organisme de bienfaisance, car c’est normal. Voici comment tirer le meilleur parti de ce processus :

  • Demandez à l’auditeur/examinateur d’indiquer les domaines dans lesquels votre organisme de bienfaisance pourrait être amélioré ;
  • Discutez avec l’auditeur ou l’examinateur des problèmes qu’il a découverts ;
  • Élaborez un plan pour résoudre le problème ;
  • Donnez à l’auditeur/réviseur une copie de votre plan et demandez-lui son avis ;
  • L’ensemble du personnel doit être informé des enseignements tirés de l’audit/de la révision.

Destitution d’un vérificateur ou d’un réviseur

  • Vous devez prendre le temps de décider et vous assurer que vous ne retenez pas l’examinateur ou l’auditeur ;
  • Vous trouverez peut-être un processus que votre organisme de bienfaisance doit suivre dans le document directeur, les politiques et les procédures de votre organisme ;

La loi de 2001 sur les sociétés a des exigences strictes concernant la nomination et la révocation des vérificateurs des organismes de bienfaisance.

Si vous avez trouvé cet article utile, veuillez Aller sur le reste du site pour en savoir plus sur comptable en Australie, certains des dispenses de vérification en Australie, un aperçu des L’information financière en Australie, comprendre les l’impôt sur le revenu australien, ou d’autres sujets comptables et financiers Comptabilité internationale, Audit, fiscalité, logiciels de comptabilité, comptabilité en nuage et automatisation de la comptabilité.

Lire cet article en : AnglaisNéerlandaisFrançaisAllemandEspagnol

En vedette
EUR - Les pays membres de la zone euro
EUR
1,0000
AUD
0,6063
HRK
0,1329
CAD
0,6827
Articles Liés
En vedette
error: Content is protected !!