5.3 C
Paris
vendredi, février 23, 2024
- Présentés -spot_img
- Présentés -spot_img

Exigences d’audit aux États-Unis: Mon entreprise doit-elle faire l’objet d’un audit aux États-Unis ?

Exigences d’audit aux États-Unis: Mon entreprise doit-elle faire l’objet d’un audit aux États-Unis ?

Les Exigences d’audit aux États-Unis et les déclarations qui en découlent sont un excellent moyen d’apporter des améliorations significatives à votre organisation.

De nombreuses organisations effectuent des audits périodiques afin d’améliorer leur santé organisationnelle. Les entreprises qui gèrent d’importants fonds de retraite pour les employés et les entreprises publiques, ainsi que les entreprises privées et contrôlées par des organismes à but non lucratif, peuvent être tenues de soumettre des états annuels audités afin de se conformer aux réglementations et de fournir des informations financières adéquates.

Exigences d’audit aux États-Unis pour les sociétés publiques

Toute société cotée en bourse est une société cotée sur une bourse qui lui permet de vendre des actions. La Commission des valeurs mobilières des États-Unis doit recevoir chaque année une annexe 10-K des sociétés cotées en bourse. Les investisseurs et les régulateurs peuvent accéder au 10-K pour obtenir un bilan de l’année précédente. Il détaille également la situation financière de l’entreprise et ses perspectives à long terme.

DES ÉTATS FINANCIERS VÉRIFIÉS SONT NÉCESSAIRES POUR REMPLIR LE 10-K.

Les états financiers vérifiés sont nécessaires pour garantir que le public est entièrement satisfait de l’exactitude des informations publiées par les entreprises publiques. C’est essentiel car le public ne pourra pas vérifier les informations autrement. Les sociétés publiques sont également tenues de soumettre des rapports trimestriels ou 10-Q. Toutefois, ce formulaire n’exige pas d’états financiers vérifiés.

Exigences d’audit aux États-Unis pour les entreprises privées

Bien que les entreprises privées ne soient pas tenues par la loi de présenter des états financiers audités, les meilleures pratiques et les obligations contractuelles pourraient obliger les petites entreprises à le faire.

Les entreprises qui veulent emprunter de l’argent ou qui en ont un doivent présenter des états annuels audités.

Les états financiers vérifiés peuvent également être exigés par des investisseurs extérieurs, qui ne sont pas impliqués dans les opérations quotidiennes de l’entreprise, afin de fournir des informations fiables sur la situation financière de l’entreprise.

Exigences d’audit aux États-Unis pour les grands fonds de retraite

Qu’une entreprise soit publique ou privée, elle peut être tenue d’auditer tout fonds de retraite qu’elle parraine. Un employeur qui parraine un important régime de retraite doit déposer chaque année le formulaire 5500 auprès de l’Internal Revenue Service. Un grand régime de retraite signifie un régime comptant au moins 100 membres.

L’entreprise commanditaire doit préparer le formulaire 5500, ce qui l’oblige à vérifier les états financiers qui détaillent les actifs du régime de retraite, les cotisations versées par le régime au cours de l’année, ainsi que les revenus de placement gagnés par le régime. La déclaration doit également être préparée par un vérificateur qui divulguera tout problème de conformité fédérale concernant l’administration du régime.

Exigences d’audit aux États-Unis pour les organisations à but non lucratif

Les organisations à but non lucratif sont des entreprises qui servent un objectif public et ne génèrent pas de revenus pour leurs propriétaires. Ces entités sont fréquemment réglementées par des lois étatiques et fédérales.

Deux raisons peuvent amener un OSBL à avoir besoin d’états financiers annuels audités.

Si l’organisation est subventionnée par une agence gouvernementale ou un donateur privé, la première raison peut être qu’elle doit fournir des états annuels audités. Parfois, les donateurs exigent des déclarations annuelles auditées afin de vérifier que les fonds sont utilisés conformément aux intentions des donateurs.

Deuxièmement, pour se conformer à la loi de l’État. Certains États exigent que les organismes de bienfaisance autorisés à opérer sur leur territoire déposent des états financiers chaque année.

Les organisations à but non lucratif existent pour servir la société et sont donc tenues à des normes plus élevées que les organisations à but lucratif. Ils ne sont souvent pas tenus de publier leurs états financiers, leurs déclarations fiscales ou des informations sur leurs performances financières.

Un audit externe indépendant des finances de l’OSBL est l’un des éléments les plus importants de cette norme de “niveau supérieur”. Un audit certifie que les informations financières sont exactes et aide les donateurs à être plus confiants quant à l’utilisation appropriée des fonds. Il s’assure également qu’il existe un contrôle interne suffisant pour éviter que les fonds ne soient mal utilisés. Tous les organismes sans but lucratif ne doivent pas être audités.

La nécessité d’un audit externe indépendant est généralement déterminée par la localisation de votre organisation, le fait qu’elle réponde à certains critères, les exigences des donateurs, les mandats du conseil d’administration ou une combinaison de ces éléments. Voici quelques lignes directrices pour savoir quand un audit de votre organisme sans but lucratif peut être nécessaire.

Au niveau national, certains pays exigent un audit, qu’ils atteignent ou non des seuils ou des critères. L’audit n’est pas exigé par l’Internal Revenue Service (IRS), l’administration fiscale américaine.

Au niveau des États, certains États américains exigent que les organisations à but non lucratif présentent des états financiers audités pour leur permettre de participer à des activités de collecte de fonds. Certains États exigent également des audits lorsqu’une organisation reçoit des fonds fédéraux ou étatiques. Le National Council for Nonprofits tient à jour une liste des audits exigés par chaque État.

Les donateurs peuvent exiger un audit. Des audits indépendants peuvent être exigés par les donateurs. En outre, toute organisation recevant des fonds du gouvernement fédéral américain ou des gouvernements des États peut être tenue de présenter un audit indépendant.

Le conseil d’administration des organisations à but non lucratif peut exiger que l’organisation soit soumise à un audit externe dans le cadre de ses responsabilités fiduciaires. Certaines organisations peuvent également être tenues de se soumettre à un audit dans le cadre de leur contrôle interne de l’exactitude et des rapports financiers.

Dernières réflexions

Les audits offrent la possibilité à une autre paire d’yeux, généralement celle d’un comptable professionnel agréé, d’examiner les états financiers de votre entreprise. Les investisseurs et les prêteurs peuvent exiger un audit annuel de votre entreprise avant de lui prêter de l’argent.

Les auditeurs CPA offrent quelques services utiles à votre entreprise

Les auditeurs américains de l’ACP soumettent votre entreprise à un examen physique chaque année. Un examen d’audit peut révéler des problèmes dont votre entreprise n’avait pas connaissance. Savoir que des auditeurs passent une fois par an pour inspecter votre entreprise vous permet de rester vigilant.

Après un audit, l’expert-comptable prépare un bref rapport qui indique si l’entreprise a préparé ses rapports financiers conformément aux normes américaines de comptabilité et d’information.

LE STATUT PUBLIC OU PRIVÉ DE VOTRE ENTREPRISE AURA UNE INCIDENCE SUR LES EXIGENCES EN MATIÈRE D’AUDIT.

Les employés du secteur public dont les titres de créance (actions ou obligations) sont détenus en propriété doivent faire l’objet d’un audit annuel par un cabinet d’experts-comptables indépendant. Les audits sont exigés par les lois fédérales sur les valeurs mobilières de 1933 et 1934.

Secteur privé : Bien que la loi fédérale n’exige pas d’audit pour les entreprises privées, les banques, les prêteurs et autres créanciers d’entreprises privées peuvent insister pour que des états financiers audités soient préparés.

Si vous avez trouvé cet article utile, veuillez Aller au reste de la site internet Pour en savoir plus sur Comptabilité des États-Unis les principes comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis, l’entreprise les exigences en matière de vérification ; audits externes aux États-Unis, en tenant compte des le régime d’imposition des sociétés ; l’impôt sur le revenu aux États-Unis ou d’autres sujets comptables et financiers International La comptabilitéAudit, La fiscalitéLogiciel de comptabilité, comptabilité en nuage et automatisation de la comptabilité.

Lire cet article en : AnglaisNéerlandaisFrançaisAllemandEspagnol

En vedette
EUR - Les pays membres de la zone euro
EUR
1,0000
AUD
0,6061
HRK
0,1315
CAD
0,6848
Articles Liés
En vedette
error: Content is protected !!