24.2 C
Paris
mardi, juin 18, 2024
- Présentés -spot_img
- Présentés -spot_img

La fiscalité aux Pays-Bas : Un guide sur le système fiscal et ce que vous devez savoir avant de commencer à gagner de l’argent aux Pays-Bas.

La fiscalité aux Pays-Bas : Un guide sur le système fiscal et ce que vous devez savoir avant de commencer à gagner de l’argent aux Pays-Bas.

La fiscalité aux Pays-Bas est un système compliqué, avec un code fiscal en constante évolution, ce qui rend difficile pour les entreprises de se tenir au courant des derniers changements. En outre, il existe plusieurs taux d’imposition et réglementations différentes qui s’appliquent, selon le type d’activité commerciale. Avec plus de 250 types de sociétés reconnues par la législation néerlandaise, il n’est pas étonnant que de nombreux entrepreneurs se sentent dépassés lorsqu’ils essaient de remplir leur déclaration d’impôts.

Les Pays-Bas ont un système d’impôt sur le revenu progressif. Cela signifie que les personnes qui gagnent plus d’argent paient un pourcentage d’impôt plus élevé que celles qui gagnent moins. Le gouvernement néerlandais impose les revenus du travail et des investissements. D’autres taxes sont également applicables aux Pays-Bas, comme la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les droits de succession.

La fiscalité aux Pays-Bas : Impôt sur les sociétés

Les Pays-Bas ont un système d’impôt sur les sociétés qui est basé sur le revenu mondial de l’entreprise. Le taux normal est de 20 %, mais un taux inférieur de 9 % peut s’appliquer à certains types de revenus. Il existe également une surtaxe qui peut être due en fonction du type d’entreprise et de son revenu imposable.

La fiscalité aux Pays-Bas : Impôt sur le revenu des personnes physiques

Les Pays-Bas imposent à leurs résidents un impôt sur le revenu des personnes physiques. L’impôt est prélevé sur les revenus perçus aux Pays-Bas et sur les revenus mondiaux des citoyens néerlandais, à quelques exceptions près.

Aux Pays-Bas, le taux de l’impôt sur le revenu des personnes physiques est progressif, ce qui signifie que les contribuables aux revenus les plus élevés paient un pourcentage plus élevé de leurs revenus en impôts. A titre d’exemple, les taux d’imposition progressifs pourraient être les suivants :

  • EUR 0 à EUR 35 000 : 19 % à 36 %.
  • De 35 000 à 68 000 euros : 38 %.
  • 68.000 EUR + : 52

La fiscalité aux Pays-Bas: La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) des Pays-Bas est un impôt sur la consommation prélevé sur la valeur ajoutée des biens et des services. Elle est imposée à chaque étape de la chaîne de production et de distribution, le consommateur final étant le dernier à la payer. Le taux normal de TVA aux Pays-Bas est de 21 %, ce qui est l’un des plus élevés d’Europe.

La fiscalité aux Pays-Bas : Taxe sur les transferts de biens immobiliers

Les Pays-Bas ont un impôt sur les transferts de biens immobiliers (connu en néerlandais sous le nom d’overdrachtsbelasting ou OB) qui est imposé sur le transfert de propriété des biens immobiliers aux Pays-Bas. Cette taxe est payable par l’acheteur de la propriété et est calculée en pourcentage du prix d’achat. Les taux d’imposition sont progressifs, les taux les plus élevés s’appliquant aux achats de propriétés plus coûteuses.

L’impôt néerlandais sur les transferts de biens immobiliers est prélevé par le gouvernement néerlandais et est collecté par les autorités fiscales néerlandaises. La taxe est payable par l’acheteur de la propriété et doit être payée dans les 14 jours suivant l’achèvement de l’achat.

La fiscalité aux Pays-Bas : La règle des 30

Le ruling de 30% aux Pays-Bas est un règlement fiscal qui permet aux employés recrutés à l’étranger de bénéficier d’une déduction fiscale de 30% sur leurs revenus. Il s’agit d’un effort du gouvernement néerlandais pour attirer des travailleurs qualifiés d’autres pays et stimuler la croissance économique. Pour pouvoir bénéficier de la décision de 30 %, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Vous devez être un ressortissant étranger
  • Vous devez posséder des compétences spécifiques qui sont très demandées aux Pays-Bas.
  • Votre salaire doit être supérieur à un certain seuil
  • Vous devez travailler pour une entreprise néerlandaise

La fiscalité aux Pays-Bas : Cotisations de sécurité sociale

Aux Pays-Bas, les cotisations de sécurité sociale sont appelées “primes”. Elles sont payées tant par les employés que par les employeurs et représentent au total environ 35 % du salaire d’un travailleur. Ces contributions sont destinées à un certain nombre de programmes différents, notamment les pensions de vieillesse, les prestations d’invalidité et l’assurance chômage.

Le nombre de primes qu’un employé paie dépend de son niveau de revenu. Par exemple, une personne qui gagne un salaire de 50 000 € paiera environ 17 000 € de primes chaque année. Les employeurs contribuent également au système de sécurité sociale en versant un pourcentage de chaque employé.

La fiscalité aux Pays-Bas : Conclusion

En conclusion, il y a beaucoup de choses à prendre en compte lorsqu’on s’installe aux Pays-Bas, et les impôts en font partie. Dans cet article, nous allons examiner les différents types d’impôts prélevés aux Pays-Bas et ce que vous devez faire pour les payer.

Si vous avez trouvé cet article utile, veuillez consulter le reste du site Web pour en savoir plus sur comptabilité aux Pays-Bas, l’ensemble normes comptables, certaines des des allégements fiscaux aux Pays-Bas, exigences en matière d’audit, une vue d’ensemble des L’information financière, comprendre les néerlandais, ou d’autres sujets comptables et financiers Comptabilité internationale, Audit, fiscalité, logiciels de comptabilité, comptabilité en nuage et automatisation de la comptabilité.

Lire cet article en : AnglaisNéerlandaisFrançaisAllemandEspagnol

En vedette
EUR - Les pays membres de la zone euro
EUR
1,0000
AUD
0,6149
HRK
0,1332
CAD
0,6763
Articles Liés
En vedette
error: Content is protected !!